Rapport moral

par Jacques

RAPPORT MORAL du Président

Le 15 septembre 2012 un certain nombre d’entre nous étions réunis au cimetière de La Courtine pour inaugurer la stèle en hommage aux Héros-mutins de La Courtine, stèle érigée je le rappelle à l’initiative de l’association de la Libre Pensée de la Creuse et de quelques 150 souscripteurs. Eriger une stèle était un geste symbolique fort, puissant…Un monument pacifiste érigée à côté d’un Carré militaire !

Mais après que faire…Cette belle et courageuse initiative ne pouvait pas se réduire à, chaque année, un dépôt de gerbes avec discours de circonstance…pensèrent certains d’entre nous et il aura fallu 15 mois et pas mal de réunions et de discussions pour que naisse notre association le 18 janvier 2014.

La Courtine 1917 s’est voulue dès sa création, dans ses statuts, indépendante, libre, ouverte au plus grand nombre, rassembleuse, fraternelle et conviviale. Tout en ne reniant pas ses racines ; je ne manque jamais dans mes prises de paroles publiques de rappeler d’où nous venons et notre affiliation à la Fédération Nationales Laïque des Amis des Monuments Pacifistes, Républicains et anticléricaux.

Nous étions 42 dans cette salle en septembre 2012, 115 adhérents en juin 2014, 135 en 2015, 164 en 2016 soit 20% d’augmentation par rapport à 2015. (Je prends en compte que les adhérents à jour de leur cotisation. Sinon nous sommes 202 d’adhérents)

202 adhérents de 47 départements différents, réunis autour d’un même objectif : sortir de l’oubli, faire connaitre au plus grand nombre cette épopée du Corps expéditionnaire russe, chercher et révéler ce que Anastasie avec ses grands ciseaux nous a caché pendant près d’un siècle…

En 2012, devant la stèle, Eric Molodtzoff petit fils de Courtinien prononçait des paroles émouvantes dont nous nous souvenons tous ; en 2014 c’était Jean Gavrilenko qui prenait la parole et qui allait publier 3 mois plus tard les mémoires de son père Stéphane Ivanovitch ; cette année au Colloque de Marseille, ils étaient 12 descendants de soldats russes réunis grâce à notre association, grâce notamment à notre site internet (Merci Christophe Bayet-Tordo). Un passionnant recueil de Récits de vies reste à écrire et à publier…

Mais revenons aux buts en 3 points énoncés dans nos statuts :

  • La protection et l’entretien de la stèle : nous avons pu constater tout à l’heure que la stèle se comporte bien, le bronze prend une belle couleur vieux bronze et que le buisson (ardent) planté par Régis Parayre prend force et vigueur.
  • D’organiser et soutenir des initiatives et évènements visant à faire connaitre et défendre l’histoire du corps expéditionnaire russe pendant la guerre de 14/18 et tout particulièrement l’histoire de la mutinerie des soldats de la première brigade cantonnée à La Courtine à partir du 22 juin 1917. Ces initiatives et évènements pouvant être des rassemblements, des manifestations, des conférences, des films, des expositions, des banquets, l’édition d’articles, de brochures, de livres, la promotion d’œuvres théâtrales ou chantées, etc…

J’ai pris le temps de vous lire en entier cet article car vous constaterez à l’écoute du compte rendu d’activités lu par notre secrétaire Jean Paul Gady et celle de notre trésorier Philippe Janot que nous avons couvert la quasi-totalité des possibles de notre article 3, hormis peut-être l’organisation de banquets ce qui pourrait tout à fait s’envisager pour 2017.

Troisième et dernier point :

  • Agir pour que cette histoire de la mutinerie des soldats russe à La Courtine soit intégrée dans les programmes scolaires de l’enseignement public.
    Ce n’est pas le moindre des objectifs que nous nous sommes fixés tant il est vrai que tout ce qui touche à l’Education Nationale n’est pas simple à appréhender.
    On peut parfois prendre parfois des chemins détournés :
    Le journal La Provence -qui parrainait notre colloque de Marseille – a édité dans sa série Histoire-La Provence une brochure de 150 pages richement illustrée avec des signatures prestigieuses intitulée « 1916 la Provence au cœur de la Grande Guerre » tirée à 20.000 exemplaires et vendue en kiosque et sur abonnement. Ce document a reçu le label « Mission Centenaire 1914-1918 ».
    Dans ce document, première victoire, sous la plume de Jean Paul Gady, 4 pages sont consacrées à l’histoire de La Courtine.
    Deuxième victoire et là je reviens à l’Education nationale, 5.000 exemplaires de cette publication ont été distribués aux lycéens et apprentis de la Région PACA à l’occasion du Printemps des lycéens et des apprentis le 20 mai dernier.

N’est-ce pas un premier pas pour que les jeunes générations découvrent cette page des « effacés » de l’Histoire.
Après les bilans des actions 2015/2016, nous ouvrirons les débats sur les projets 2016/2017 et plus loin… Il faut être ambitieux pour La Courtine 1917. Ensembles, si vous le voulez bien, nous le seront.

Avant de donner la parole à l’assemblée pour discussion et vote, je voudrai remercier tous ceux qui, dans le Bureau, le CA, m’ont permis de réaliser le mandat que vous m’avez confié.

Sans oublier tous les bénévoles….

Rapport moral présenté par Jean-Louis Bordier, président

Voté à l’unanimité par l’AG