Bandeau
La Courtine 1917
Lumière sur les évènements survenus en 1917

Site de l’association La Courtine 1917 .À la mémoire des 10000 soldats russes de la première brigade internés au camp de La Courtine du 26 juin au 19 septembre 1917 . Ils y furent militairement réprimés , eux qui s’étaient mutinés contre la poursuite de la guerre , exigeant leur rapatriement en Russie révolutionnaire .

Compte rendu de l’Assemblée générale extraordinaire du 25 mars 2017

par Jacques

Compte rendu de l’Assemblée générale extraordinaire de l’association « La Courtine 1917 » 25 mars 2017, salle polyvalente de La Courtine

L’assemblée générale extraordinaire de l’association La Courtine 1917 s’est ouverte à 14h30 en présence de 37 adhérents détenteurs de 74 pouvoirs d’adhérents excusés (2 pouvoirs par adhérent présent) portant ainsi le nombre d’adhérents valablement représentés à 111. A l’ouverture de l’assemblée générale, 143 adhérents étaient enregistrés comme ayant acquitté leur cotisation 2017.

A la tribune de l’assemblée générale ont pris place sur invitation et aux côtés de Jean- Louis Bordier, président de LC 1917 : Jean-Marc Michelon maire de La Courtine, Marcelle Prieur, première-adjointe au maire, Eric Molodtzoff, vice président de LC 1917, Philippe Janot, trésorier de LC 1917et Jean-Paul Gady, secrétaire de LC 1917.

Après avoir salué et remercié l’ensemble des présents venus de plus de 10 départements parfois très éloignés de la Creuse, le président a fait la déclaration liminaire suivante :

« Quand le 18 janvier 2014 à l’initiative de Régis Parayre Président de LP23, Jean Marc Michelon maire de La Courtine, Jean Gavrilenko fils de soldat russe mutin de La Courtine, Eric Molodtzoff petit fils de soldat russe, nous avons avec un certain nombre d’entre vous présents dans cette salle, créé cette association « La Courtine 1917 », nous nous sommes fixés des buts que je vais rappeler en lisant l’article 3 de nos statuts actuels :
L’association a pour buts :
- la protection et l’entretien de la stèle érigée à l’initiative de la Libre Pensée de la Creuse avec la participation de 150 souscripteurs dans le cimetière de La Courtine, stèle inaugurée le 15 septembre 2012 en hommage aux soldats russes mutinés à La Courtine en 1917. -d’organiser et soutenir des initiatives et évènements visant à faire connaître et défendre l’histoire du corps expéditionnaire russe pendant la guerre 1914-1917 et tout particulièrement l’histoire de la mutinerie des soldats de la première brigade cantonnée à La Courtine à partir du 22 juin 1917. Ces initiatives et évènements pouvant être des rassemblements, des manifestations, des conférences, des films, des expositions, des banquets, l’édition d’articles, de brochures, de livres, la promotion d’œuvres théâtrales ou chantées, etc.
- d’agir pour que cette histoire de la mutinerie des soldats russes à La Courtine soit intégrée dans les programmes scolaires de l’enseignement public.

Nous avons décidé également, à l’article 4, notre affiliation à la Fédération Nationale Laïque des Amis des Monuments Pacifistes, Républicains et Anticléricaux.

Il n’était fait état dans nos statuts d’aucune autre affiliation à quelques Fédérations Nationales que ce soit.

Suite à l’assemblée Générale « houleuse » de juin 2016, préparant le projet 2017 qui venait d’être soumis à l’approbation de l’Assemblée, j’ai interrogé par mail le Président de la Libre Pensé 23, je lis ce que je lui ai demandé :
« Dans le cadre de la poursuite des initiatives de l’association La Courtine 1917 et tout particulièrement dans le cadre de la préparation de tout le matériel pour les journées du
centenaire, il est nécessaire que nous soyons autorisés officiellement par la LP23 à continuer à utiliser et à reproduire librement sans « droit à l’image », l’image de la stèle et du bronze.
Par avance, je te remercie de faire droit à cette demande pour l’avenir des activités de l’association La Courtine 1917 ».

Voici les éléments forts de la réponse que nous avons reçu du bureau de la LP23 le 19 janvier 2017 et les commentaires que cette réponse m’inspire :
« LC 17 a souhaité que nos routes se séparent ».
Non ! Nous avons souhaité uniquement que la FNLP (Fédération Nationale de la Libre Pensée) respecte notre indépendance, notre liberté de penser en quelque sorte. Je continue la lecture du courriel de réponse que j’ai reçu de la LP23 :
« Dans la mesure où LC17 estime n’avoir aucun compte à rendre à la Libre Pensée »
Oui, 3 fois oui ! Les seuls comptes que nous avons à rendre sont les comptes à rendre devant l’assemblée générale des adhérents.
Le courrier se poursuit par :
« Il est inenvisageable que LP23, propriétaire du monument, autorise LC17 à en utiliser l’image quel qu’en soit le but ».
Dont acte !

La prise de position de la LP23 nous amène à cette AG extraordinaire et à vous demander de vous prononcer sur la modification des articles 3 & 4 de nos statuts découlant de l’interdiction citée précédemment.
Les autres modifications mineures sont de l’ordre des réajustements qu’il convient de faire dans toutes associations.

La parole est à l’assemblée sur ces propos liminaires et ensuite je donnerai la parole à notre secrétaire pour les articles dont nous vous proposons la modification.
Nous voterons article par article ».

Suite à ces propos du président, une dizaine d’adhérents sont intervenus dans la discussion.
- Je trouve révoltant que les souscripteurs de la stèle n’aient pas été consultés, ce sont eux les vrais propriétaires de la stèle et non la seule LP 23.
- Ces dissensions engendrées par la volonté de la Libre pensée ne l’honorent pas, pas plus que cela n’honore le souvenir des soldats mutins.
- Ce qui vient de se passer est très regrettable, mais il faut passer à autre chose et continuer d’avancer.
- A qui juridiquement appartiennent le monument et la concession ? L’artiste qui a créé le bronze a-t-il des droits ?
- Le monument financé entre autre par 130 souscripteurs, par une subvention du conseil départemental appartient juridiquement à la LP 23 propriétaire de la concession. L’artiste ne revendique aucun droit.
- La photo que tout le monde peut prendre de la stèle n’est la propriété privée de personne.
- Deux associations de fait existent pour la mémoire des mutins : la Libre Pensée et La Courtine 1917. Chacune d’elle a sa place et ses spécificités.
- La Courtine 1917 est une association ouverte, très riche avec un bilan exceptionnel. L’attitude de la Libre Pensée est inquiétante, même impardonnable en particulier de la part de gens qui prônent la liberté.
- Je suis d’accord pour modifier les statuts mais est-on obligé de se retirer de la fédération nationale des monuments ?
- Les responsables de la Fédération nationale de la Libre Pensée ont adopté il y a une semaine, le 19 mars dernier, une motion intitulée « A propos de l’Association La Courtine 1917 ». Hormis le fait qu’il y ait beaucoup d’omissions et que ce soit un amalgame de contre vérités, il est dit dans cette motion : ...il n’y aura désormais aucune relation entre la FNLP, l’Association dite « La Courtine 1917 » et l’ex- fédération de la Haute-Vienne. Chacun suivra son chemin. Dont’ acte !

Dans la discussion, le vice-président Eric Molodtzoff a tenu à apporter les précisions suivantes :
Bonjour à tous,
Je souhaite vous faire part de mon sentiment concernant la situation évoquée par notre président Jean-Louis Bordier suite à la décision de la LP nationale de couper définitivement les ponts avec notre association.
Tout d’abord je souhaiterais remercier La LP 23 et son président en particulier pour l’honneur qui m’a été fait d’inaugurer la stèle en 2012 au cimetière de La Courtine. Ce fût un moment très émouvant pour moi et que nous avons partagé. N’étant pas adhérent de la LP j’avoue ne pas connaitre tous les tenants et aboutissants qui ont aboutis à cette situation de conflit puis de rupture entre la LP et notre association.
Je déplore cependant profondément cette situation. Je suis choqué par la décision de la LP de confisquer l’image de la stèle alors qu’elle a été érigée avec l’argent de nombreux contributeurs. Ma famille a contribué en particulier et je désapprouve cette attitude qui s’apparente à un hold-up symbolique, une confiscation de la mémoire.
L’activité très riche de La Courtine 1917 et la création de son site internet ont permis de retrouver et de fédérer une douzaine de familles de descendants de soldats du CERF avec qui je suis en relation permanente. Je peux vous dire que l’attitude de la LP est unanimement condamnée par ces derniers. Certains qui n’étaient pas adhérents ont même décidé de rejoindre notre association saluant le travail accompli depuis le colloque de Marseille et estimant qu’elle était désormais vraiment indépendante.
« Indépendante » La Courtine 1917 a été créée en 2014 sur cette base et entend le rester. Elle poursuit un double travail : d’histoire et de réhabilitation du CERF.
Enfin je m’étonne dans cette affaire de l’attitude très contradictoire de la LP nationale qui prétend citer en exemple les mutins de La Courtine russes luttant pour se libérer de la tutelle de leurs officiers et qui cherche en même temps à subordonner notre association qui se veut libre et indépendante ! Un paradoxe pour le moins surprenant.
Quoiqu’il en soit je me réjouis du souhait de la LP nationale de poursuivre son engagement dans la défense du souvenir du CERF. Nous ne serons jamais trop nombreux pour accomplir cette belle mission mémorielle.
Eric Molodtzoff
Au nom de la famille et descendant du soldat Michel Molodtzoff

Monsieur le maire Jean-Marc Michelon a tenu quant à lui à prononcer des propos chaleureux de bienvenue aux adhérents de l’association en les assurant du soutien sans faille de la municipalité de La Courtine dans le cadre de la préparation des journées du centenaire.
Il a annoncé la décision de la municipalité de verser dans ce cadre une subvention de1500€ à l’association. Le maire a indiqué qu’il avait espoir de trouver d’autres subventions hors commune pour aider la préparation des commémorations de septembre qui sont a-t-il dit, un « évènement national » qui honorent la commune et le département.
Il a précisé qu’il déplorait la situation qui venait d’être évoquée à propos de l’attitude de la Libre Pensée mais qu’il se gardait bien de prendre publiquement partie, qu’il fallait maintenant regarder devant nous et garantir le plein succès des journées de septembre, et il a assuré une nouvelle fois que la municipalité sera pleinement engagée dans ce cadre aux côtés de l’association La Courtine 1917.

Le secrétaire a ensuite procédé à l’énoncé des modifications proposées dans les statuts et au vote article par article de ceux-ci ainsi modifiés.

Vote sur les statuts modifiés : Unanimité des 111 présents et représentés à l’assemblée générale extraordinaire de l’association La Courtine 1917.

L’ordre du jour de l’assemblée générale extraordinaire étant épuisé, celle-ci s’est conclue à 15h15.

Compte rendu de réunion établi par le secrétaire, Jean-Paul Gady



Livres sur le sujet :

1917, le Limousin et la Révolution russe, regards inversés.

Anne Manigaud, Association La Courtine 1917 (dir.), 1917, le Limousin et la (...)

Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilenko de Rémi Adam

Paru le 30 octobre 2014 :

« Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilenko » (...)

« Faits divers » d’Henri BARBUSSE

Publié en Février 1928 aux éditions Flammarion .

Dans ce recueil, figure un (...)

De Russie en Occident, échos d’une vie , L. Weber-Bauler.

« Échos d’une vie - De Russie en Occident »

de Léon Nikola Evitch (...)

Le temps retrouvé du soldat russe Anissim Ilitch Otmakhov

France 1916 - 1920

Afin de donner au lecteur un récit plus agréable à lire, (...)

Creuse 1917, Histoire du soviet de La Courtine

Parayre (Régis) : « Creuse 1917, Histoire du soviet de La Courtine », (...)

14-18 les refus de la guerre d’André Loez

André Loez : 14-18 les refus de la guerre. Une histoire des mutins, Paris, (...)

Les carnets de Stéphane Gavrilenko

« Les carnets de Stéphane Gavrilenko. Un soldat russe sur le front de (...)

La première guerre mondiale de Pierre Renouvin .

Il s"agit du "Que sais-je ?" N° 326 .P U F .

Ma Vie de Léon Trotsky

Rieder, 1934. 256 pages

Dix jours qui ébranlèrent le monde .

De John Reed .EDITIONS SOCIALES, 1958. 381 pages .

La Grande Guerre de Pierre Miquel .

Paru en 2008 aux éditions Fayard dans la collection Histoire (...)

With Snow on Their Boots

The Tragic Odyssey of the Russian Expeditionary Force in France During (...)

Héros et mutins : les soldats russes sur le front français 1916-1918

Présenté par Eric Deroo et Gérard Gorokhoff , Gallimard-DMPA, 2010 (...)

1917, la révolte des soldats russes en France

De Rémi Adam , 2007 Éditions lbc , collection Histoire .

Les Fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective (1914-1999)

De Nicolas Offenstadt , Paris : Odile Jacob , 2000 .

Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918

Préface de Rémy Cazals, première édition : Maspero, 1978 ; rééditions Éditions (...)

 Les Mutineries de 1917

De Guy Pedroncini , Publications de La Sorbonne ,1967 .

Les damnés de la guerre .

Les crimes de la justice militaire (1914-1918) .

De Roger Monclin , Paris (...)

La Mutinerie De La Courtine. Les Régiments Russes Révoltés En 1917 Au Centre De La France. de Poitevin Pierre

Auteur : POITEVIN PIERRE

Editeur : Payot

Parution : 01/01/1938

HISTOIRE DES SOLDATS RUSSES EN FRANCE 1915-1920

de Rémi Adam .

HISTOIRE DES SOLDATS RUSSES EN FRANCE 1915-1920

Les damnés (...)