Bandeau
La Courtine 1917
Lumière sur les évènements survenus en 1917

Site de l’association La Courtine 1917 .À la mémoire des 10300 soldats russes de la première brigade internés au camp de La Courtine du 26 juinau 19 septembre 1917 . Ils y furent militairement réprimés , eux qui s’étaient mutinés contre la poursuite de la guerre , exigeant leur rapatriement en Russie révolutionnaire .

Enseigner le pacifisme (3)
Article mis en ligne le 5 mai 2015

par Christophe
logo imprimer

UN COURS ENTIER BASE SUR UN SEUL FILM : exemple d’un « long dimanche de fiançailles ».

Un article de Michel Patinaud .

« Un long dimanche de fiançailles », tiré d’un roman à succès (Sébastien Japrisot / prix interallié 1991) a donné naissance au film de J.P. Jeunet, peuplé d’une multitude d’acteurs célèbres (2004). Il raconte l’histoire de soldats punis pour s’être blessés volontairement afin d’ échapper (un temps, définitivement ?) à l’enfer des tranchées. Ils n’ont pas droit au poteau d’exécution, mais au no’man’s land entre les deux lignes, dans lequel ils sont abandonnés au hasard des balles allemandes. Le fil conducteur est la quête de son fiancé ainsi disparu par une jeune femme.

On pourra trouver une partie, ou tout, trop « mélo ». Mon opinion est que peu importe, l’illustration de tous les grands thèmes au programme est présente. Le côté historique est doublé d’une sorte de film policier. Bien que parfois un peu compliqué, un tel film, d’une grande qualité technique et esthétique, passionne les élèves, apporte une grande émotion, leur donne envie de comprendre, de lire. Mon expérience a toujours été une réussite.

1 . Les conditions de sa présentation :

Voici ce que j’ai pratiqué et que je conseille. Vous allez voir, il faut quand même que le prof « se bouge un peu ». Une première présentation en totalité, au cinéma, sous la forme « collège (ou lycée) au cinéma ». Il faut financer : à défaut d’une ponction sur le budget de la défense, il reste deux solutions : faire payer les élèves – je m’y suis toujours refusé – ou faire payer l’établissement – là il vaut mieux avoir de bonnes relations avec l’intendant, ou le responsable du FSE (Foyer Socio Educatif). On peut aussi prévoir une projection vidéo. Le tout pour plusieurs classes, de préférence sur des moments hors emploi du temps. La législation le permet si on ne montre qu’un extrait de l’oeuvre (1 H 25 sur 1 H 30, c’est un extrait !).
Ensuite, on reprendra de larges extraits en classe, pour illustrer le cours. L’idéal serait de faire un montage, à partir d’un DVD, (il faut être costaud en informatique et video) et surtout d’oublier toute la « romance ».

2 . Plusieurs thèmes ou thème unique :

On a dans ce film de multiples illustrations de la vie « à l’arrière » (dont quelques très belles scènes de Paris), des relations hiérarchiques, des mentalités ...des annés folles (puisque le film joue sur les flash-back).
Le plus intéressant est évidemment tout ce qui touche aux conditions de vie dans les tranchées : l’organisation spatiale bien sûr, la nourriture, le moral,l’équipement.Tout est très bien illustré, et reconstitué. Parfois un peu « soft » pourtant à mon goût. La question des combats peut être aussi abordée : l’assaut, les barbelés, les bombardements ...
Quelques scènes marquantes : la lecture des ordres, le soldat abattu par son sous-officier, le « défilé » des blessés aveugles,l’attitude de la hiérarchie (un officier odieux), la rencontre de cultures régionales ou professionnelles (étonnant...)
Évidemment, dans notre contexte, il faut faire une place à la scène où l’on chante la « chanson de Craonne ». Qui permet bien sûr un débat, mais sert de prétexte à étudier succinctement une carte des fronts (le film se passe dans la Somme). Un intérêt particulier est à porter à un personnage, dit « Six sous ». Là aussi du grain à moudre pour un débat : une conscience dans la tourmente.

3 . Des prolongements :

Je souhaite revenir à une question qui m’est chère, la richesse de l’interdisciplinaire. On ne peut passer à côté de l’occasion de collaborer avec un(e) collègue de français (sans oublier les langues : cf. « A l’ouest rien de nouveau »). Lecture d’une œuvre entière ? Ou différents extraits ? On a un choix immense. Le livre d’origine n’apporte rien (bien qu’excellent), il peut même perturber les élèves à cause des multiples différences de scénario, et surtout une atmosphère assez différente. Par contre, on peut retrouver le thème central : la tranchée, dans de nombreux romans mythiques. Perso, j’en reviens à mon ami Giono et son « grand troupeau », mais on peut penser aussi à : Les Croix de bois (R.Dorgelès), Ceux de 14 (M.Genevoix), Le feu (H.Barbusse), variété infinie. Moi, j’aurais osé « Voyage au bout de la nuit » (Céline), mais surtout « Les hommes contre » (E.Lussu, italien). Encore une fois, c’est une question de sensibilité. « La chanson de Craonne » par la chorale d’un collège, çà aurait aussi « de la gueule », je ne sais si quelqu’un a osé ...

Voici ce que j’ai pu lire depuis sur un blog : c’est très parlant. (D’un ancien élève anonyme) :
« J’ai lu ce livre à 15 ans ; on étudiait la Grande Guerre en histoire, on a parlé des mutineries de 1917 qui ont vraiment existé. A cette époque, la guerre était devenue « immobile », les positions ne bougeaient quasiment plus et les séjours dans les tranchées usaient physiquement et psychologiquement les hommes. Et puis, ce livre sur le sujet nous intéressait.
Me dire que ça fait plus de 10 ans que je l’ai lu et que son souvenir est aussi intact, aussi frais, c’est étonnant. Je n’ai jamais osé le relire depuis, peut être la peur de ne pas retrouver ses émotions ... Et se rendre compte aussi de l’absurdité de cette guerre et de cette condamnation » (suit un avis sur le film « du même tonneau »)

Des idées et infos très intéressantes sur : www.etudier.com/fiches-de-lecture/un-long-dimanche-fiancailles .

FIN DU CHAPITRE : je sonne la retraite, une désertion en somme


Livres sur le sujet :

Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilenko de Rémi Adam

Paru le 30 octobre 2014 :

« Le journal de Stéphane Ivanovitch Gavrilenko » (...)

« Faits divers » d’Henri BARBUSSE

Publié en Février 1928 aux éditions Flammarion .

Dans ce recueil, figure un (...)

De Russie en Occident, échos d’une vie , L. Weber-Bauler.

« Échos d’une vie - De Russie en Occident »

de Léon Nikola Evitch (...)

Le temps retrouvé du soldat russe Anissim Ilitch Otmakhov

France 1916 - 1920

Afin de donner au lecteur un récit plus agréable à (...)

Le « camarade rousky » de Jean Giono

Un article de Michel Patinaud

Dans sa nouvelle peu connue « Ivan (...)

Creuse 1917, Histoire du soviet de La Courtine

Parayre (Régis) : « Creuse 1917, Histoire du soviet de La Courtine », (...)

14-18 les refus de la guerre d’André Loez

André Loez : 14-18 les refus de la guerre. Une histoire des mutins, Paris, (...)

Les carnets de Stéphane Gavrilenko

« Les carnets de Stéphane Gavrilenko. Un soldat russe sur le front de (...)

La première guerre mondiale de Pierre Renouvin .

Il s"agit du "Que sais-je ?" N° 326 .P U F .

Ma Vie de Léon Trotsky

Rieder, 1934. 256 pages

Dix jours qui ébranlèrent le monde .

De John Reed .EDITIONS SOCIALES, 1958. 381 pages .

La Grande Guerre de Pierre Miquel .

Paru en 2008 aux éditions Fayard dans la collection Histoire (...)

With Snow on Their Boots

The Tragic Odyssey of the Russian Expeditionary Force in France During (...)

Héros et mutins : les soldats russes sur le front français 1916-1918

Présenté par Eric Deroo et Gérard Gorokhoff , Gallimard-DMPA, 2010 (...)

1917, la révolte des soldats russes en France

De Rémi Adam , 2007 Éditions lbc , collection Histoire .

Les Fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective (1914-1999)

De Nicolas Offenstadt , Paris : Odile Jacob , 2000 .

Les carnets de guerre de Louis Barthas, tonnelier, 1914-1918

Préface de Rémy Cazals, première édition : Maspero, 1978 ; rééditions Éditions (...)

 Les Mutineries de 1917

De Guy Pedroncini , Publications de La Sorbonne ,1967 .

Les damnés de la guerre .

Les crimes de la justice militaire (1914-1918) .

De Roger Monclin , (...)

La Mutinerie De La Courtine. Les Régiments Russes Révoltés En 1917 Au Centre De La France. de Poitevin Pierre

Auteur : POITEVIN PIERRE

Editeur : Payot

Parution : 01/01/1938

HISTOIRE DES SOLDATS RUSSES EN FRANCE 1915-1920

de Rémi Adam .

HISTOIRE DES SOLDATS RUSSES EN FRANCE 1915-1920

Les (...)

Dans la même rubrique



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.44